Menus déroulants

lundi 26 août 2013

Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol

Résumé : Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c'est la vie.

Mon avis : J'ai été agréablement surprise par ce livre. A l'époque où je l'ai découvert, c'est une amie qui le lisait. J'en avait lu la 4ème de couverture et ça ne m'a pas intéressée. Et puis récemment, je suis tombée dessus en magasin, j'ai relu le résumé, j'ai été intriguée et je suis ressortie avec la trilogie.

On ne peut pas dire qu'il y ai du suspense, mais il y a ce je ne sais quoi qui fait que je me suis accrochée dès la première phrase. Joséphine est un personnage à la fois attachant et énervant: on a envie de la secouer un peu, elle se laisse trop faire. Elle me fait beaucoup penser à moi et j'ai apprécié suivre son évolution. J'ai beaucoup aimé la façon dont elle parle des personnages de son livre et j'ai ressenti le même attachement par rapport aux différentes personnes de ce roman. J'ai finalement eu l'impression qu'il s'agissait d'amis que je retrouvait à chaque lecture. Quand je ne lisais pas, j'avais hâte de parcourir à nouveau les pages.

Certains personnages sont attachants, d'autres pas du tout... c'est pareil que dans la vie. C'est vrai ce que dit la 4ème de couverture : "Ce livre, c'est la vie". Et c'est sans doute pour ça que j'ai à ce point apprécié.

Je vais maintenant me plonger dans la suite, "La valse lente des tortues" et je profite de cet article pour vous recommander cette trilogie (ou du moins le premier, étant donné que je n'ai pas encore lu les autres) que j'ai vraiment trouvée intéressante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire