Menus déroulants

mercredi 17 septembre 2014

Au bois dormant de Christine Féret-Fleury

Un roman duquel j'avais lu beaucoup de bien et qui, du coup, m'a un peu déçue. Je m'attendais à plus de suspense, à des pages qui se tournent tout seule... et finalement, j'ai eu du mal à m'accrocher, j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de description et qu'il manquait un je ne sais quoi pour me passionner. Le résumé était pourtant prometteur... dommage !
On l'appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire. Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des événements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit...
Au niveau des personnages, rien à redire. J'ai trouvé Ariane plutôt intéressante et attachante à sa manière, même si j'ai préféré Jude et son histoire. Bon par contre, comme vous vous en doutez, la ressemblance avec le compte "La Belle au Bois Dormant" est frappante. De ce fait, je ne comprends toujours pas pourquoi les dames qui aident Ariane (et qu'on associe directement aux fées) sont au nombre de 4 et pas de 3. J'en ai été frustrée tout le long (je sais, c'est bête, mais c'est comme ça) !

Pour ce qui est de l'action, je ne me suis pas sentie happée comme je l'aurais espéré. J'ai trouvé que certaines scènes étaient quelque peu gâchée par des descriptions que j'ai jugées inutiles. Bon, ok, je ne suis pas très description, c'est grave ?! J'arrive à m'imaginer les lieux sans qu'il faille 100 phrases pour m'en parler. Du coup, une de trop, c'est une de trop et ça me casse le plaisir et le suspense.

Alors à mon avis je devais avoir la tête ailleurs pendant une bonne partie du roman (ce qui prouve que je n'ai pas si bien accroché que ça), parce qu'au moment de la découverte de l'identité du Rouet, je me suis dit "Euh, c'est qui celui-là en fait ? On en a déjà parlé avant ?". Apparemment oui, mais pour moi, il était passé complètement inaperçu ! Je pense donc qu'il va falloir que je le relise une fois, en espérant être un peu plus attentive !

Bon si non, j'ai trouvé qu'il y avait quand-même un peu de suspense, mais celui-ci ce situe surtout à la fin et du coup, je suis franchement déçue ! D'après les critiques que j'en ai lu, il m'avait semblé que j'allais me retrouver face à un super thriller (ce pour quoi je me suis lancée dans cette lecture) et au final, c'est juste un policier comme les autres ! Il ne détrônera pas un bon Franck Thilliez, c'est sûr !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

2 commentaires:

  1. J'espère que tu l'apprécieras et que tu ne seras pas déçue comme moi ;-)

    Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer