Menus déroulants

dimanche 3 novembre 2013

Troisième humanité de Bernard Werber

Bernard Werber étant mon auteur favoris, j'ai attendu ce roman avec une très grande impatience (comme tous ses autres). Encore une fois, je n'ai pas été déçue. Ce livre est une véritable merveille alliant science-fiction, action et personnages intéressants. Une vrai source de remise en question et de réflexion sur le thème de l'humanité et du devenir de notre planète.
Nous sommes à l’ère de la deuxième humanité.
Il y en a eu une avant.
Il y en aura une... après.

En Antarctique, le paléontologue Charles Wells et son expédition découvrent, tout au fond d’un lac souterrain, les restes de squelettes humains d’environ 17 mètres de long. A Paris, le projet d’étude de son fils David sur le rapetissement humain est sélectionné par un tout nouveau programme de recherches, consacré à « l’évolution de notre espèce ». Wells père a retrouvé l’ancienne humanité, Wells fils entrevoit la prochaine humanité, mais ils sont loin encore de savoir la vérité. C’est grâce au soutien et à la passion amoureuse d’une femme, Aurore Kammerer, spécialiste dans la connaissance des Amazones, que sera révélé le plus surprenant des secrets et réalisée la plus folle des expériences, modifiant à jamais l’avenir des générations futures.
Ce que j'ai trouvé génial dans ce roman, c'est que cette fiction est tout à fait crédible. On sent vraiment que Bernard Werber ne s'est pas lancé dans l'écriture sans s'être documenté avant. Et ça dépasse de loin la simple prise de renseignements. Il a clairement étudié le sujet ce qui rend toutes ces découvertes plus que plausible ! Plusieurs fois je me suis surprise à me dire "Mais oui, il a raison, il faut qu'on évolue dans ce sens !".

L'histoire est ici celle de David et d'Aurore, qui sont tous deux engagés pour un projet secret d'une importance capitale. Je n'en dirais pas plus pour ne pas révéler de détails importants, mais en gros, ils doivent repenser l'évolution de l'humanité dans le but de la sauver. Un autre personnage plus qu'important dans cette fiction, c'est notre bonne vieille planète : La Terre ! Est-ce que vous vous êtes déjà un jour demandé ce qu'elle pourrait dire si elle pouvait parler ?! Mr. Werber l'a imaginé et merveilleusement bien écrit pour nous. En le lisant, on ne peut que se mettre à la place de Gaïa et se dire "Mince, mais qu'est-ce qu'on lui fait subir, c'est horrible !"   

Ce qui est super avec cet auteur, c'est qu'il alterne avec brio les passages parlant des différents personnages, détaillant ce qui se passe pour les uns, ensuite pour les autres. Et comme d'habitude, Bernard Werber agrémente l'histoire d'extraits de "L'encyclopédie du savoir relatif est absolu", nous donnant des informations régulières en thème avec ce qui se passe. Passages parfois agaçants puisqu'ils viennent couper un moment important... Agaçant, mais alimentant le suspense qui n'en devient que plus insoutenable. Il a su rendre ses petites coupures indispensables à notre culture générale ainsi qu'à notre compréhension des faits qu'il raconte, et personnellement, je ne peux que l'en remercier !

Cette fois-ci, il a également ajouté des bribes d'informations télévisées, ce qui nous permet d'être au courant de l'actualité à l'époque des personnages que l'on suit. Et cette actualité influence grandement les études de notre belle équipe de chercheurs. J'avoue, j'ai parfois trouvé ces infos longues (surtout quand il s'agissait de politique), mais bon, elles sont importantes alors je me suis appliquée à bien les lire pour bien les comprendre.

Une petite nouveauté que je n'avais encore jamais remarquée dans ses anciens romans, c'est l'intégration du smartphone. J'ai d'ailleurs trouvé qu'il l'utilisait un peu trop souvent, mais bon, il s'adapte à son époque et cette technologie est plus que présente dans nos quotidiens !

Voilà, alors pour conclure, je dirais que j'ai adoré ce premier tome et que j'attends de lire les suivants avec une très grande impatience ! Je me force à faire une petite pause, mais je vais très vite attaquer les Micros-Humains !!!

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire