Menus déroulants

mercredi 29 janvier 2014

Ca roule de David Olivier

Une histoire dans laquelle on plonge facilement, des personnages assez sympathiques mais un récit un peu trop court à mon goût (92 pages au format numérique). Le sujet est très intéressant et il aurait donc gagné à être creusé un peu plus en profondeur.
Nicolas n'est pas un enfant comme les autres et pour cause, il est handicapé depuis sa naissance. Contraint de circuler en fauteuil roulant, isolé sentimentalement et amicalement, il supporte difficilement d'être différent des autres enfants qui ne le ménagent pas. Une différence aggravée par l'absence de son père, qui n'a souhaité ni le reconnaître ni l'assumer. Sa vie va pourtant basculer le jour où il fait la connaissance de Charlotte, une étudiante qui souhaite devenir professeur de sport, et qui va s'improviser auxiliaire de vie pour financer ses études. Elle sera donc amenée à s'occuper de Nicolas durant son année de CM2. Après une période d'adaptation entre ces deux personnes que tout oppose, Charlotte va petit à petit réussir à gagner la confiance de Nicolas, le sociabiliser auprès des autres écoliers et surtout, lui redonner goût à la vie... "Ça roule" est un histoire touchante mais également parfois très drôle. L'auteur croise les points de vue du jeune Nicolas, de sa maman, de son auxiliaire de vie et de son professeur, pour mieux appréhender la complexité du traitement du handicap en France. On y découvre ainsi les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes "différentes", surtout quand c'est un enfant de dix ans qui les exprime...
Ma chronique va être assez courte du fait que le livre lui-même est très court... J'ai d'ailleurs trouvé ça très dommage (et j'en ai été plutôt frustrée) car le sujet est vraiment très intéressant. Je me suis vite attachée à Nicolas et j'aurais voulu pouvoir passer plus de temps avec lui. A partir du moment où il est adulte, le récit accélère pour finir par être baclé à la fin. Vraiment, vraiment dommage !!!

Le roman est assez bien découpé, j'ai apprécié de me retrouver tantôt dans la tête de Nicolas, de sa maman, de son professeur et de Charlotte. Ca m'a permis de mieux faire connaissance avec chacun. C'est également bien écrit et ça se lit facilement.

Et voilà, je ne trouve déjà plus rien à dire...
Sujet à creuser ! Ici, c'est un peu trop survolé...

Un petit passage qui m'a fait réfléchir :
-  Dans ce monde d'illusions où tous rêvent de perfection, on envie, voire on jalouse, les corps bodybuildés et les superbes filles des couvertures de magazine. Un handicapé a-t-il une chance de trouver sa place ? Seules les belles personnes seraient autorisées à aimer et à être aimées ? Faut-il à tout prix entrer dans la course de la perfection physique pour trouver le bonheur ?

Ma note : 3/5 (Pas mal)

Merci à IS Edition de m'avoir fait de découvrir ce livre !
Livre lu dans le cadre du challenge "E-Challenge, passons au numérique (1)"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire