Menus déroulants

mardi 18 août 2015

Satan était un ange de Karine Giebel

J'ai été assez déçue par ce roman. J'ai lu d'autres livres de l'auteur et je pense avoir donc mis la barre un peu trop haute. Je n'ai ressenti du suspense que 50 pages avant la fin et j'ai trouvé que ça tournait parfois un peu trop en rond. Bref, je n'ai pas réussi à accrocher plus que ça, dommage !
Lorsque François apprend que sa tumeur est incurable et qu'il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il monte en voiture et erre sans destination. En chemin, il prend en auto-stop, un autre fuyard, Paul. En quelques jours, les deux hommes apprennent à se connaître et à profiter de la vie.
Le résumé me semblait prometteur mais finalement, cette lecture ne m'a pas apporté ce que j'en attendais. En fait, connaissant le style de l'auteur, j'espérais plus de suspense, plus de sang. Finalement, j'ai l'impression qu'il s'agit plus de l'histoire d'une amitié nouvelle plutôt que d'une histoire haletante. C'est ma faute si je suis déçue, je n'avais pas à m'imaginer que Paul serait un vrai méchant et que François serait tombé sur un sadique ou autre...

Il faut dire aussi qu'avec "Purgatoire des innocents", Karine Giebel était allée loin et je pensais que tous ses romans seraient du même genre. Comme quoi il en faut pas faire de généralité.

Cette lecture n'était pas mauvaise du tout, mais elle était tellemenet à des kilomètre de ce que j'avais en tête que je n'ai pas pu l'apprécier à sa juste valeur. Tant pis pour moi ! Au moins j'apprendrais maintenant à ne plus me faire d'idées à l'avance sur un bouquin !

Mis à part la déception du manque de "Gore" et suspense, je dois avouer que je me suis parfois ennuiée ! François et Paul qui font la route ensemble, ils se séparent, ils se retrouvent, il se reséparent, ils se retrouvent à nouveau, ils se disputent, ils se réconcilient, etc... bah c'était un peu lassant. Et cette histoire de tumeur et de mort... pfff... j'ai moyennement accroché !

Un détail aussi que j'ai détesté : toutes ces clopes à longueur de pages ! J'en sentais presque l'odeur ! Moi qui déteste les cigarettes, j'ai été gâtées dans ce roman !

Bref, on ne peut pas dire que j'ai passé un super moment avec "Satan était un ange", mais je ne m'arrêterai pas à ça et je continuerai à lire cette auteur !

Ma note : 2,5/5 (Moyen)

Livre lu dans le cadre du Challenge "New Pal 2015"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire